Assurance au tiers : que se passe-t-il en cas d’accident corporel ?

Publié le : 12 mai 20214 mins de lecture

L’assurance au tiers appelée aussi garantie à responsabilité civile (RC) reste la formule la plus basique et la moins chère d’une assurance automobile. Elle est très différente de la couverture tous risques. En cas d’accident, elle ne couvre pas les dommages physiques et matériels de la personne responsable. Mais quels préjudices couvre-t-elle précisément ?

Assurance au tiers : une assurance auto minimale

L’assurance au tiers reste l’assurance auto minimale que tout automobiliste doit obligatoirement souscrire, quels que soient l’ancienneté de leur véhicule, leur âge ou leur expérience. C’est la seule couverture obligatoire en assurance auto pour assurer un véhicule à moteur. Cette formule est exigée par la loi française afin de protéger au moins les autres usagers de la route. Elle est très souvent proposée aux propriétaires ayant un véhicule de faible valeur.

L’assurance auto au tiers reste la formule la moins protectrice. En effet, si le conducteur est responsable de l’accident, cette couverture de base prend en charge tous les frais liés aux dommages corporels et matériels de la personne tierce. Elle ne couvre pas le conducteur s’il est le premier responsable de l’accident.

Quand souscrire une assurance auto au tiers ?

Vous êtes propriétaires d’une voiture d’occasion ou d’une vieille voiture. Le contrat au tiers reste la couverture la mieux adaptée à votre situation. Il convient bien également à certains profils de conducteurs. Avant de souscrire une assurance auto, vous devez bien définir vos besoins. Opter plutôt pour une assurance moins chère si vous n’utilisez que très peu votre véhicule. Les conducteurs résiliés ou malussés ainsi que les jeunes conducteurs peuvent choisir une assurance avec une moindre garantie afin de faire diminuer la prime d’assurance annuelle.

La couverture au tiers en cas d’accident

L’assurance au tiers concerne surtout les véhicules en circulation. Mais elle peut s’appliquer aussi aux véhicules qui stationnent sur le domaine public. Même si votre voiture ne circule pas, elle peut causer des dommages importants comme un incendie qui se répandrait à d’autres voitures, la collision causée par un frein à main mal serré, etc. En revanche, si votre véhicule est garé dans un endroit privé, vous n’avez pas besoin d’être assuré au tiers si elle ne circule pas.

En cas de sinistre, l’assurance en RC ne couvre que les dommages endurés par le tiers. Elle ne protège jamais le responsable d’accident. Pourtant, si l’assuré au tiers est victime d’un sinistre, il sera dédommagé par l’assurance auto du responsable d’accident. Ainsi, souscrire à des garanties optionnelles reste la meilleure option pour bénéficier d’un meilleur recouvrement.

Plan du site