Assurances location voiture : conseils pour éviter les arnaques

Location voiture

Publié le : 21 mars 20227 mins de lecture

Pendant les vacances, si vous prévoyez de sortir de la ville, vous pouvez faire une location de véhicule. Il existe plusieurs offres. Parfois, il est difficile de faire le bon choix, et il y a de fortes chances que vous soyez victime d’une arnaque. Certaines sociétés de location usent des astuces extraordinaires afin d’augmenter les tarifications après la location. Alors, comment éviter les arnaques ?

Quelques points importants pour écarter les arnaques

Il est recommandé de bien examiner le modèle de carte de crédit justifiée. Pour le versement, les services de location approuvent toutes sortes de cartes bancaires. Cependant, il peut être difficile de conserver un dépôt.

Effectivement, plusieurs locations n’acceptent que les cartes bancaires ou les cartes de crédit. À l’aide d’une carte de crédit, vous pouvez retirer de l’argent en un seul versement à la fin du mois alors qu’avec une carte de débit, vous pouvez retirer de l’argent directement. Pour connaître le type de carte de crédit, vous devez vérifier ce qui est marqué dessus. À noter que si vous ne disposez pas d’une carte de crédit approuvée par le loueur pour assurer une voiture de location, il ne sera pas possible pour vous, de la récupérer à l’exception de vous souscrire une garantie supplémentaire.

Aussi, vous devriez consulter les avis des sociétés de location. Les usagers sont des conseillers qu’il vous faut. Ainsi, quand vous effectuez une location, consultez les opinions des clients sur Internet. Pensez également à vérifier le service de location où vous souhaitez voir le véhicule. Pour plus d’informations, rendez-vous sur serenitrip.fr.

Disposer d’une assurance de responsabilité civile

Communément désignée Liability Insurance Automobile (LIA), l’assurance de responsabilité civile est presque toujours introduite dans les compromis de location. Certainement, les loueurs doivent inclure ce type d’assurance dans leurs compromis de location en Europe. Il est alors nécessaire de vérifier son existence. Cela devrait être indiqué en noir et blanc sur le compromis. Vérifiez aussi les plafonds de rémunération réunis.

Si vous effectuez une location en dehors de l’Europe, quelle assurance pour une location de voiture ? Voici deux situations qui peuvent s’exposer :

  • Aucune responsabilité civile dans l’accord de base

Dans ces situations, il est nécessaire de souscrire une assurance auprès d’une compagnie d’assurance autonome ou d’acheter des options complémentaires suggérées par la société de location. En fait, si vous blessez une personne, vous chargerez des poursuites et même les factures médicales. Vous devez être couvert sinon vous tomberez dans un cas financier très grave.

  • Le RC existe, mais la limite de rémunération associée est très faible

C’est particulièrement la situation si vous effectuez une location de voiture au Canada ou aux États-Unis. La somme garantie peut ne pas être suffisante afin d’indemniser le tiers, en particulier s’il dépose une plainte.

Se prêter à un contrat d’assurance

En Europe et en France, l’assurance figure presque toujours dans l’accord de base, avec la franchise. En dehors de l’Europe, en particulier en Australie, au Canada ou aux États-Unis, c’est le contraire. C’est à vous de consentir à des contrats d’assurance pour une voiture louée :

  • Protection antivol

La protection antivol vous assure en cas de tentative de vol ou de vol de votre voiture de location. Mais, elle ne garantit pas le contenu du véhicule, qu’il soit endommagé ou volé. Le plus souvent, la franchise se met en pratique dans cette situation.

  • Conflit d’immunité aux dommages

La Collision Damage Waiver est généralement incluse dans l’accord de base. Elle vous garantit contre les dégâts causés par des dommages matériels ou des collisions dans la voiture de location.

Dans la plupart des cas, cette assurance est accordée à une franchise. Cela signifie que dans la situation de sinistre, vous devrez quand même payer un montant irrégulier. D’après le modèle de la voiture et le loueur, il peut atteindre à des milliers d’euros. Il est possible de le réduire et le supprimer avec une assurance facultative.

Avantages de souscrire des assurances complémentaires

Il est possible d’avoir des droits d’acquisition de franchise. Il s’agit d’une assurance qui vous permet de vous faire dédommager la somme déductible en cas de malheur, ou de réduire la somme, ou de la supprimer entièrement. Ce type de couverture se présente souvent sous les appellations « Protection complète ». Généralement, ce type de couverture s’applique au vol de voiture et aux dommages. Mais il faut faire attention. En règle générale, l’assurance complémentaire ne couvre pas les réclamations les plus courantes, telles que les pneus endommagés ou les bris de glace. Ils ont des options complémentaires qui ajoutent à la facture.

Également, en cas de pneu cassé et verglacé, louer une voiture et l’assurance vous avantagera d’une couverture complémentaire. Les dégâts aux pneus et le bris de glace se produisent généralement en même temps au cours de la même période de garantie. Pour en bénéficier, il faut que vous souscriviez à un forfait journalier supplémentaire. Cela peut y avoir des limitations, telles que des dommages à la jante. De plus, vous êtes assuré en cas de mauvais carburant, de clés perdues et de batterie déchargée. Souvent, ces garanties sont couvertes sous des noms plus génériques tels que l’aide aux primes ou les garanties de liquidité.

Plan du site